15.3.12

UN LIBRO CASI INSOPORTABLE


El blog de Pierre Assouline es siempre una fuente de inspiración, no en vano es de los blogs literarios más leídos del mundo. Esta vez nos llama la atención sobre la aparición de una novela, traducida del húngaro al francés, de 1,148 páginas y más de 100 personajes. Todo un portento con aires decimonónicos al parecer. Dice PA:


Attention : un tel livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Non qu’il soit particulièrement toxique. Simplement, il n’est pas du genre à se laisser offrir à n’importe qui : le récipiendaire pourrait ne jamais vous le pardonner. Dix-huit ans d’écriture, cinq ans de traduction, une centaine de personnages : et après ? Effet d’annonce. Ce n’est pas cela qui en fait un grand livre, ni même un événement. Histoires parallèles (Párhuzamos történetek, traduit du hongrois par Marc Martin, avec la collaboration de Sophie Aude, 1 148 pages, 39 euros, Plon) est un monstre ou une cathédrale, c’est selon. Disons alors un livre monstrueux, puisque l’auteur, Peter Nadas (1942) rencontré il y a peu à Paris, nous y invite lui-même. « Si je devais parler de quelqu’un qui a écrit un tel livre, je dirais qu’il ne doit pas avoir d’enfant à lui. C’est mon cas. Sans cela, je n’aurais pu l’écrire. J’ai élevé deux enfants mais ce ne sont pas les miens »

Parece que la novela causó un escándalo mayúsculo en Hungría, y fue acusado de cuasipornográfico y nacionalista a ultranza. El autor, tomen nota, es Peter Nadas. ¿Algún día lo podremos leer en castellano? La pregunta es válida si tomamos en cuenta que su traducción al francés demoró cinco años.

No hay comentarios.:

Publicar un comentario

di lo que puedas

Se produjo un error en este gadget.